Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 157
Date d'inscription : 19/10/2016
Voir le profil de l'utilisateurhttp://eclipsephase.forumactif.com

CR séance 23 du 16/09/2018

le Lun 24 Sep - 18:02
Décision de trafiquer les moteurs de la navette pour rattraper en douceur celle d'Abel. Ca fonctionne ! Une fois à proximité et à vitesse constante (pour ne pas être emporté par l'accélération), Teg et Miller sortent à l'exterieur et Teg saute sur la navette d'Abel en mode invisible grâce a sa peau caméléon. Il pirate avec l'aide de Proca le sas d'entrée et prend le contrôle de la navette. Après avoir regardé la destination de la navette (un astéroïde paumé au milieu de nulle part), il coupe les moteurs.
==> Romaric

Abordage ! Miller rentre et évite les tirs de canon à plasma d'Abel puis lui place une rafale de railgun en plein face, ce qui lui emporte la moitié du crâne, il est hors service. Teg, toujours invisible, enserre le pilote avec ses 8 tentacules et le fait parler : il fait partie d'un commando d'Action Directe, une hypercorp de sécurité qui loue des mercenaires. Il a été engagé par Abel et ne sait pas quelle est leur destination. Il indique qu'AD n'aimerait pas qu'on abîme son matériel et qu'il vaut mieux le relâcher, son contrat étant maintenant caduque... Miller retrouve la sphere et la met en lieu sûr. L'équipe vérifie qu'Abel n'a pas utilisé un téléporteur d'urgence cette fois et remarque qu'Abel n'avait même pas de pile corticale : il est mort définitivement !
==> Nico

Décision de retourner à Acajou pour s'équiper avant d'aller au lieu de destination d'Abel, qu'on s'attend à être une base lourdement défendue. Négociation avec la sécurité d'Acajou pour indiquer que le vol visait un vaccin sur une souche virale dangereuse de grippe aviaire qui pourrait être utilisé comme arme pour viser les néo aviens. En échange de l'implication des PJs dana la récupération du virus, ils demandent un morphe Faucheur pour Miller et de réparer leurs morphes endommagés. En guise de bonne foi, ils laissent le morphe novacrabe actuel de Miller et leur donneront la navette d'Abel. Proposition acceptée. Départ pour l'astéroïde d'Abel.
==> Jerome

En fait l'astéroïde est un simple caillou pauvre en minerai et de peu d’intérêt, perdue au milieu d'un champ d'astéroïdes. Pas de base secrète à priori ! Fouille de l'astéroïde avec les scanners du vaisseau, il y a des cavernes mais très peu suffisamment grandes pour abriter des installations. Décision de descendre au sol pour explorer de visu les quelques cavernes qui correspondent. Découverte d'une porte d'ascenseur au fond d'une petite caverne munie d'un système de sécurité de grade militaire ! Après avoir cogité et essayé d'utiliser l'ADN d'Abel pour l'ouvrir, idée d'utiliser la sphère : bingo ! L’ascenseur emmène le groupe dans une caverne où se trouve... une porte de Pandore en état de fonctionnement !!!
==> Julien

avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: CR séance 23 du 16/09/2018

le Mar 25 Sep - 11:38
Décision de trafiquer les moteurs de la navette pour rattraper en douceur celle d'Abel. Ca fonctionne ! Une fois à proximité et à vitesse constante (pour ne pas être emporté par l'accélération), Teg et Miller sortent à l'exterieur et Teg saute sur la navette d'Abel en mode invisible grâce a sa peau caméléon. Il pirate avec l'aide de Proca le sas d'entrée et prend le contrôle de la navette. Après avoir regardé la destination de la navette (un astéroïde paumé au milieu de nulle part), il coupe les moteurs.
==> Romaric

Inéluctablement la navette d'Abel s'éloigne dans l'univers gelé. Meme en poussant les moteurs de ce tas de ferraille à fond, je n'arriverai jamais à les rattraper. Il faut trouver une solution et celle ci est assez simple ... modifier les moteurs pour en accélérer la vitesse maximale et ainsi cueillir ce salopard d'Abel.
C'est facile à dire mais je ne suis pas mécanicienne moi et aucun des gars ne sait non plus trafiquer cette poubelle qui nous sert de navette de course et de combat ...
Il faut discuter, je ne peux pas garder le poids de cette décision seule.
- écoutez, je peux modifier les moteurs pour rattraper Abel mais je ne suis pas sur de réussir. Je sais en théorie comment faire mais entre la théorie et la pratique, il y a un monde ...
- On peux peut être les suivre et voir ou ils vont. Le différentiel de vitesse n'est pas assez important pour qu'ils nous larguent complètement. On voit jusqu’où ils vont et on les cueille à l'arrivée.
- On sait tout de même que le morphe d'Abel se régénère rapidement et pas celui de Miller. Je pense que nous devons neutraliser Abel au plus vite.
- Je me sens capable de modifier les moteurs. Je vais être prudente et essayer de ne pas faire de connerie. Mais il faut être conscient que si je foire, les moteurs peuvent s’arrêter d'un coup et la course poursuite avec...
- Allons casser la gueule de cet enfoiré d'Abel, j'ai confiance en toi et je n'ai pas vraiment fini le travail ...

Je savais que je pouvais compter sur le soutien de Miller.

Je commence donc a revoir la configuration des moteurs. La partie se joue en physique. La modification est assez complexe et prend un peu de temps. Les moteurs sont toujours allumés et je dois couper certains circuits pour alimenter certaines parties non prévues à l'origine. Je modifie des tensions de carte, bref je hacke le moteur ...
Pendant toute l'opération la navette continue d'avancer à vitesse constante. Toutes les données que je reçois de ma muse sont normales. Nous ne perdons pas de vue la navette d'Abel.
Je termine le boulot en physique mais maintenant il faut voir si la navette va accepter la poussée.
Je retourne au poste de pilotage et j'augmente progressivement la vitesse et ... Ça fonctionne, on sent que la navette pousse plus fort. Dans quelques poignée de minutes nous pourrons finir le boulot de Miller ... ou bien Abel finir le sien.
- J'ai réussi les gars. J'augmente légèrement la vitesse. Ils ne peuvent plus nous échapper.
- Parfait, je serais prêt à sauter, dit calmement Miller.

Pendant le temps qui nous sépare de la rencontre, nous préparons l'assaut. Enfin, Miller, Teg et Proca parce que je suis occupée à ne pas perdre de vue la navette et à préparer mon approche.
Une fois à portée, le pilote adverse essaie de me déstabiliser en changeant de trajectoire aléatoirement. Je ne suis pas née de la dernière pluie et je sais traquer une proie. Il ressort de mon moi profond l'instinct de chasse et cette navette devient d'un coup mon repas de la journée et croyez moi, j'ai la dalle.

Aucune manœuvre ne permet à l'adversaire de prendre le large et j'amène mes compagnons en position idéale pour l'arraisonner.
Miller se jette sans aucune hésitation suivi de Teg qui fait un bond sans faille. Ils se connectent rapidement à la navette ennemie et commencent, avec l'aide de Proca, à cracker le sas.

La mission est simple tellement les ennemis ne sont pas à la hauteur et que mes compagnons sont forts. Miller se met en position d'entrée dans la navette et Teg devient invisible. Je ne doute pas qu'il prendra sa part dans le combat à venir tellement il avait l'air déterminé en sautant. Nous prenons le contrôle de la navette et nous mettons les moteurs à l’arrêt. Nous savons désormais où devait se rendre cet enfoiré...


Dernière édition par Wen / Tili le Sam 6 Oct - 15:39, édité 2 fois
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 24/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: CR séance 23 du 16/09/2018

le Mar 25 Sep - 11:38
Je me lance sans peur vers la navette. Mon morphe est parfait pour ça, et je l’atteins sans encombre. Fermement fixé à celle-ci par mes 7 autres membres, je me connecte physiquement avec le 8ème sur une interface pour que nous puissions hacker de la navette. Une fois connecté, Proca craque la sécurité et Tili prend le contrôle de celle-ci.

A son go, la porte s’ouvre et Miller s’engage en premier. Au même moment, la navette, sous la commande de Tili, fait une embardée visant à déstabiliser les occupants. Et ça marche, un tir complètement raté de railgun fuse en direction de Miller, tandis qu’Abel tombe au sol surpris par la manoeuvre. Cela me permet de rentrer en mode furtif, accroché au plafond et de me diriger vers la cabine de pilotage. Je me laisse tomber et enroule le pilote de mes 8 membres, le bloquant de tout mouvement.

Abel se redresse, et lève son bras droit : celui-ci s’est changé en un canon à plasma et décharge un trait d’énergie en direction de Miller. Le crabe évite et réplique. Une rafale aussi silencieuse que meurtrière explose le visage d’Abel qui s’écroule par terre, sans vie. La moitié du crâne d’Abel a été emporté. Pas de trace de système d’égo-diffusion d’urgence, ni même de pile corticale. Une vraie mort.

Le pilote parle assez vite : Il fait partie d’Action Directe, une hyper-corp de mercenaire. Sa mission est finie, il devait déposer Abel à ce point précis et il nous demande de le relâcher, nous rappelant qu’AD n’aimerait pas que l’on abîme son matériel. On verra ca plus tard.
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 20/10/2016
Age : 39
Voir le profil de l'utilisateur

Re: CR séance 23 du 16/09/2018

le Mar 25 Sep - 11:39
Décision de retourner à Acajou pour s'équiper avant d'aller au lieu de destination d'Abel, qu'on s'attend à être une base lourdement défendue. Négociation avec la sécurité d'Acajou pour indiquer que le vol visait un vaccin sur une souche virale dangereuse de grippe aviaire qui pourrait être utilisé comme arme pour viser les néo aviens. En échange de l'implication des PJs dana la récupération du virus, ils demandent un morphe Faucheur pour Miller et de réparer leurs morphes endommagés. En guise de bonne foi, ils laissent le morphe novacrabe actuel de Miller et leur donneront la navette d'Abel. Proposition acceptée. Départ pour l'astéroïde d'Abel.
==> Jerome

Nous décidons de retourner a Acajou, histoire de prendre quelques heures pour changer de morphe et s’équiper pour pouvoir lancer un assaut. Apres tout on ne sait pas vraiment ce qui nous attends.

Le plus dur va être de convaincre le neo aviens de tout nous filer !

Miles et Wen vont voir les responsable de la sécurité d’Acajou.

Nous avons pu rattraper le vaisseau et neutraliser les occupants, mais il semble qu'ils ont volée un vaccin sur une souche virale dangereuse de grippe aviaire qui pourrait être utilisé comme arme pour vous viser.
Ils discutent entre eux, mais semble sur la défensive m, ils s’attendent surement a ce qu'on leur demande de venir nous aider, mais Wen enchaîne.
- Nous vous proposons de récupérer le virus et de le détruire, mais nous aurions besoin d'arme, de munition et un morphe Faucheur.
Des que nous avons proposer d'y aller seul, ils se sont détendus, sans leur laisser le temps de nous répondre, elle continue
- Nous pouvons, vous laisser le nova-crabe en caution et vous donner la navette de ces mercenaires a notre retour
- Cette proposition nous parait honnête, nous n'avons pas de raison de douter de vous.

Ils nous conduit dans leur salle d'arme ,puis je subit un enveloppement pour passer dans un Faucheur, restera a voir ce que donne ce morphe d'assaut


Dernière édition par John / Samuel Miller le Mar 16 Oct - 19:34, édité 1 fois
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 20/10/2016
Voir le profil de l'utilisateurhttp://minibattlefield.blogspot.fr/

Re: CR séance 23 du 16/09/2018

le Mar 25 Sep - 11:39
Sous les conseils avisés... pour ne pas dire la pression du groupe pour que je prenne un morphe synthétique, j'ai réintégré un nuéoide. Je déteste ces morphes synthétiques car ma sensation est de presque nous faire oublier que nous sommes humains. Ressentir sa condition d'humain c'est être fatigué, dormir, apprécier la nourriture de qualité, avoir mal. Une dimension psychologique que les synthétique n'apporte pas et qui nuit à l'empathie que nous avons tous naturellement les uns envers les autres. Les synthé sont toujours plus froid et détaché, ils hésitent moins à appuyer sur la gâchette. Il est vrai que pour un raid spatial l'empathie ne sera pas des plus recherché et je m'incline donc.
Les sens multiples du nuéoide me décrivent l'astéroïde comme un simple caillou pauvre en minerai et de peu d’intérêt, perdue au milieu d'un champ d'astéroïdes. Pas de base secrète à priori !

Tili fait fonctionner ses scanners à plein régime, il y a des cavernes mais très peu suffisamment grandes pour abriter des installations. Après tout ce chemin il est hors de question de repartir bredouille, nous décidons donc de descendre au sol pour explorer de visu les quelques cavernes qui pourraient correspondre.

Au bout de la deuxième nous découvrons une porte d'ascenseur au fond d'une petite caverne munie d'un système de sécurité de grade militaire ! Après avoir cogité et essayé d'utiliser l'ADN d'Abel en ramenant sa main pour l'ouvrir, nous voyons qu'un deuxième contrôle reste bloquant. Après avoir eut l'idée d'utiliser la sphère : bingo ! L’ascenseur s'ouvre.
Nous descendons et tombons dans une caverne de 20 mètres de diamètre, dans celle-ci trône une arche branchée à un ordinateur, une porte de Pandore ! Elle est en état de fonctionnement car après avoir vérifié l'ordinateur elle a été utilisée il y a un mois !


Dernière édition par Dufour / Silviu Proca le Dim 14 Oct - 13:17, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Re: CR séance 23 du 16/09/2018

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum